WSOP Main Event : Combien gagnent vraiment les finalistes ?

Après l’euphorie provoquée par la finale du Main Event des WSOP, il est temps de redescendre sur terre pour faire face à la dure réalité. Les joueurs qui ont terminé dans les places payées vont désormais devoir passer devant le Fisc pour payer leur impôt. Selon Taxabletalk.com, la majorité des 30 millions remportés par les finalistes finira dans les poches du Fisc. Au total, 12 millions de dollars seront déduits sous forme d’impôt sur les gains au jeu.

L’Europe, grande gagnante !

Dans le monde des jeux de casino, il existe un adage selon lequel la maison gagne toujours. S’il se révèle surtout vrai pour les joueurs qui tentent leur chance aux machines à sous, il est cependant contestable pour ceux qui s’essayent au poker. Ce jeu possède en effet la particularité de faire intervenir une multitude de facteurs. Cependant, l’élément qui le différencie réellement des autres réside dans le fait qu’il ne repose pas entièrement sur la chance. Les joueurs utilisent des stratégies pour tenter de maximiser leur gain. D’ailleurs, ceux qui décident de se construire une carrière sont obligés d’analyser chacune de leurs parties pour améliorer leur jeu. Malheureusement, force est de constater que même dans le poker, la maison finit toujours par gagner. Pour s’en rendre compte, il suffit de se pencher sur les gains encaissés par les finalistes du WSOP. Ils ont empoché 30 millions de dollars pour leur performance. Cependant, ils vont devoir reverser presque la moitié à leur gouvernement.

Chaque année, c’est le Fisc américain qui rafle la plus grosse part grâce au nombre important d’Américains dans le podium. Pour l’édition 2019, cependant, le trio de tête est composé majoritairement d’Européens. Le gagnant est d’ailleurs un Allemand et il est imposé à 45 % de ses gains. Sur les 10 millions de dollars remportés par Hossein Ensan, 4,6 millions iront dans les caisses de l’État.

19 millions

Le deuxième du Main Event quant à lui ne gardera que 3,4 millions sur ses 6 millions de dollars. De son côté, le troisième repartira avec 2,8 millions au lieu de 4 millions de dollars. À noter qu’ils peuvent malgré tout être contents de leur gain. Pour certains finalistes, la note se révèle en effet plus amère. Milos Skrbic, par exemple, devra se contenter de 500 000 dollars alors qu’il a décroché le million. Timothy Su ne touchera pas non plus le million. Il n’empochera que 750 000 dollars au lieu de 1 250 000 dollars.

Enfin, il est intéressant de noter qu’un seul finaliste a su tirer son épingle du jeu. Il s’agit de Nick Marchington. Grâce à la fiscalité avantageuse du Royaume-Uni, il ne reversera pas un centime au Fisc.