Vous voulez un bracelet WSOP ? vous pouvez l’acheter !

L’année 2010 restera dans les annales du poker grâce à l’action inattendue de Peter Eastgate. À l’époque, le champion avait fait un buzz énorme en mettant en vente son bracelet WSOP. Il a été racheté pour 150 000 dollars par un illustre inconnu. Neuf ans plus tard, un autre bracelet se retrouve aux enchères sur internet. Cette fois-ci, la vente a été proposée par Tom Franklin sur le site eBay. 

 50 000 dollars pour un faux titre

En 2010, le joueur Tom Franklin a réussi à remporter l’Event numéro 8 lors des WSOP. Il s’agissait d’un tournoi Limit Omaha à 2 500 dollars. Cette victoire a permis à l’Américain d’empocher la coquette somme de 104 000 dollars. Aujourd’hui, il a décidé de mettre son bracelet en vente sur eBay. Le prix plancher est fixé à 50 000 dollars, soit 1/3 de la valeur finale de celui de Peter Eastgate. Cette initiative semble témoigner d’un besoin urgent de liquidité de la part du joueur professionnel. À noter qu’il s’agit de son unique titre WSOP. À 69 ans, il cumule plus de 3 millions de dollars de gains pour 230 participations à des tournois professionnels. Malheureusement pour lui, la vente de son bracelet ne se déroule pas aussi facilement que celui de Peter Eastgate. Depuis l’ouverture des enchères, aucune offre n’a en effet été formulée. Pour rappel, la vente a été initiée le 6 mars. Il faut dire que Tom Franklin n’a pas profité de la même couverture médiatique que son collègue. Qui plus est, sa démarche est beaucoup moins noble. Les 150 000 dollars issus de la vente du bracelet de Peter Eastgate ont en effet été reversés à l’UNICEF. Tout porte donc à croire que cette enchère va finir comme celui de Hassan Kamoei en 1999. À l’époque, le vainqueur du tournoi Pot Limit Omaha à 2 500 dollars a été obligé de retirer son bracelet du site après 10 jours de désintérêt général.

Difficile, mais pas impossible

L’histoire de Tom Franklin et de Hassan Kamoei semble montrer qu’il est difficile de vendre un bracelet WSOP. Pourtant, l’histoire a montré qu’une telle tâche n’était pas impossible. Paul Clark, par exemple, a vendu le sien à 4 050 dollars sur eBay. Joseph Di Rosa Rojas a également réussi à vendre son bracelet à un prêteur sur gages de Las Vegas.