Stud à 7 Cartes

Le Stud à 7 cartes est la variante de Stud la plus jouée, où 2 à 8 joueurs maximum s’affrontent. Il n’est pas facile de trouver des parties de Stud 7 au casino, surtout en Europe. Vous la retrouverez un peu plus facilement dans des casinos américains. Enfin il existe des tournois internationaux pratiquant le Stud à 7 cartes, notamment aux WSOP, mais encore une fois vous trouverez bien plus facilement du Texas Hold’Em ou de l’Omaha. A noter que certaines tournois mélangent différentes variantes comme par exemple le H.O.R.S.E Event (le S tient pour Stud).

L’ante et le Bring-in

Chaque joueur doit poser un ante pour pouvoir avoir des cartes (2 cartes cachées et 1 visible de tous), c’est la mise obligatoire pour participer à une main. Enfin vient le bring-in, qui représente la moitié de la petite blind, et qui est placé par le joueur ayant la carte visible la plus faible (en cas d’égalité, le plus proche du bouton a l’initiative). C’est à lui de commencer le premier tour d’enchères en payant ce bring-in. Si aucun autre joueur ne relance, il n’aura pas à rajouter d’argent pour voir la carte suivante.

Les différents tours d’enchères

Au total, 5 tours d’enchères sont nécessaires pour arriver à l’abattage. Les deux premiers tours se jouent à hauteur de la petite blind et les trois derniers, à hauteur de la grosse blind. Par exemple sur une table aux limites 5/10, on commence avec des mises par incréments de 5. Sachez que vous ne pouvez faire qu’une ouverture et 3 relances par tour, ce n’est pas du No-Limit… !

Revenons donc au Bring-in, soit la première mise placée par celui qui la carte visible la plus faible. Celui-ci doit payer le Bring-in mais peut également relancer en complétant la petite blind (Ici le Bring-in vaut 2,5, il peut donc payer 5 soit la hauteur de la petite blind qui est considéré ici comme une relance).

Puis une quatrième carte est distribuée. A ce stade, c’est la combinaison visible la plus haute (chaque joueur a alors 2 cartes visibles et 2 cachées) qui commence ce tour d’enchères, toujours en fonction de la petite blind (sauf dans le cas où un joueur possède une paire visible, le jeu peut alors se faire à la hauteur de la grosse blind). Si 2 joueurs ont des mains équivalentes, celui qui est le plus proche du bouton parle en premier.

Le troisième tour d’enchère commence avec l’arrivée des mises à hauteur de la grosse blind. Les joueurs reçoivent leur 5ème carte, visible, et commencent le tour par celui qui a la plus grosse main visible.

Le quatrième tour est similaire au tour précédent et une sixième carte est distribuée, toujours « face up » c’est-à-dire retournée.

Enfin vient le dernier tour d’enchère avec l’arrivée de la 7ème carte, qui est cachée. Dans le cas où tous les joueurs sont encore dans le coup, il se pose alors un problème tout simple, il n’y a plus assez de cartes dans le jeu pour tout le monde, pour ce dernier tour ! Dans ce cas précis, le dealer sort une carte unique, face retournée, et la place au milieu de la table. Cette carte sera la 7ème carte commune à tous. Un dernier tour d’enchères commence et vient clôturer la main.

L’abattage et le gagnant de la main 

Le gagnant de la main est celui qui a la meilleure combinaison de 5 cartes, en utilisant 5 des 7 qu’il a devant lui. Les jetons lui sont attribués et une nouvelle main commence. C’est un jeu d’action et de décision ! Sachant que c’est une variante à limites fixes, payer ne sera souvent pas très cher par rapport à la taille du pot, aussi vos décisions en début de coup, de rester ou de vous coucher, seront primordiales pour l’avancement de votre tapis.

Laisser un commentaire