Archives mensuelles : mars 2019

Tony Miles participera-t-il à Nija Warrior ? Il a lancé le pari !

Lors du Main Event 2018 des WSOP, le joueur de poker professionnel Tony Miles a fait sensation. Il a livré un jeu exceptionnel pour rejoindre le head’s up. Malheureusement, il n’a pas tenu la cadence et il a terminé runner-up. Cette performance lui a malgré tout permis d’empocher 5 millions de dollars. Elle semble également avoir nourri son imagination puisqu’immédiatement après, il a eu l’idée d’un nouveau défi. Il a décidé de réaliser un Prop Bet avec Shaun Deeb pour 5 000 dollars à 25 contre 1. Le pari consiste à prendre part à l’American Ninja Warrior et à passer un round.

Toujours original

Le monde du poker est peuplé de joueurs excentriques. Ces derniers aiment d’ailleurs manifester cette facette de leur personnalité à travers les fameux Prop Bet. Tony Miles fait partie de ces personnages hauts en couleur. Lors des WCOOP, juste après l’EPT Barcelone, il a partagé un déjeuner avec Shaun Deeb. Au cours de cette rencontre, il a évoqué son désir de prendre part à l’émission American Ninja Warrior. Cette discussion a rapidement débouché sur un Prop Bet original. Tony Miles a parié 5 000 dollars sur le fait qu’il serait à l’affiche du show télévisé. Jusque-là, rien de bien surprenant. Il a toutefois ajouté qu’il allait passer au moins un round. Compte tenu de la condition physique du joueur et de la nature de l’émission, ce détail rend immédiatement l’affaire plus intéressante. À noter que dans American Ninja Warrior, les participants doivent faire un parcours particulièrement intense qui exige à la fois de la vitesse, de la force et de l’endurance.

Trois ans

Les deux joueurs de poker ont limité la durée du défi à 36 mois. Si Tony Miles ne parvient pas à passer un round durant ce délai, il devra payer Shaun Deeb. Le Prop Bet est actuellement à 25 contre 1. Les cotes diminueront cependant avec le temps. Si Tony Miles attend un an pour apparaitre dans l’émission, le pari ne sera plus qu’à 20 contre 1. Les cotes diminueront ensuite à 15 contre 1 au cours de la troisième année. Enfin, il faut noter que le joueur de poker a engagé un coach privé pour l’aider à atteindre son objectif. Il s’entraine depuis novembre 2018 à raison de 2 à 3 heures par jour.

Le concept de tournois de Drunk Poker est-il vraiment à prendre au sérieux ?

Le joueur de poker professionnel Nick Petrangelo fait à nouveau le buzz sur internet. En lice lors du Day 2 de l’Event numéro 9 du festival US Poker Open à 50 000 dollars, il a suggéré une nouvelle variante baptisée Drunk Poker. Pour faire simple, l’idée consiste à faire boire les participants afin d’ajouter du piment à la partie. 

La recette miracle de Nick Petrangelo

Nick Petrangelo est un joueur de poker haut en couleur. Le personnage fait régulièrement parler de lui pour ses frasques et ses interventions originales. Lors de l’US Poker Open, il a à nouveau défrayé la chronique en proposant une nouvelle variante du poker. Baptisé le Drunk Poker, ce modèle de jeu consiste à faire boire les participants jusqu’à ce qu’ils soient en état d’ébriété. L’objectif étant bien entendu d’ajouter une dose d’imprévu dans la partie. Selon lui, il s’agit de la recette idéale pour un tournoi High-Roller électrique. Il propose d’adapter ce format à un Six-Max en Tag-Team avec un peu de Case Race pour 25 000 dollars l’entrée.

Chaque équipe devrait boire au minimum 30 bières avant la main finale. Les boissons seront réparties équitablement entre les membres à raison de 15 verres chacun. Malgré son côté farfelu, force est de constater que l’idée de Nick Petrangelo a réussi à susciter l’intérêt de certains grands noms. Isaac Haxton, par exemple, s’est montré particulièrement intéressé par le concept. Connor Drinan devrait également embarquer à bord de ce train insolite. Selon les rumeurs, le joueur tiendrait en effet très bien l’alcool.

Grand joueur, éternel blagueur

Nick Petrangelo a conscience que son idée ne fera pas l’unanimité. Dans le poker, les joueurs professionnels développent en effet une hygiène de vie exemplaire. Il est d’ailleurs rare de les voir disputer une partie avec un verre à la main. Ce type de comportement est rare et il est réservé à une minorité dont Nick Petrangelo fait partie. Ce dernier est d’ailleurs le seul à avoir remporté un Event WSOP en sirotant une bouteille de Château Margaux 2013 Premier Grand Cru. À noter que malgré sa passion pour les boissons alcoolisées, Nick possède un palmarès impressionnant. Il détient notamment 2 bracelets WSOP.