Archives mensuelles : janvier 2018

Darryll Fish remporte son premier WPT devant la Française Ness Reilly

Le WPT Lucky Hearts Poker Open Championship vient de couronner un nouveau champion. Il s’agit de Darryll Fish, un joueur américain à la carrière intéressante. Cette victoire lui permet d’empocher son plus gros gain en tournoi et de s’approcher de la barre des 4 millions. L’évènement a aussi été marqué par la performance de Ness Reilly. La Française a terminé à 4e place du tournoi.

Un Event mouvementé

Le WPT Lucky Hearts Poker Open Championship a réuni 911 entrants avec quelques grands noms. De nombreux anciens champions ont d’ailleurs pris part à l’édition 2018 afin de reconquérir leur titre. Malheureusement, ils ont sauté avant la table finale. Un seul d’entre eux est parvenu à se hisser dans le podium, Andy Frankenberger. Il termine 3e après avoir sorti la Française Ness Reily. Cette dernière a d’ailleurs marqué l’Event avec sa performance. Elle avait en effet l’opportunité de devenir la deuxième femme à triompher sur le circuit WPT en 16 saisons. Malheureusement, elle a dû se contenter d’une 4e place. Malgré tout, elle a pu se consoler avec 182 249 dollars. Il s’agit d’ailleurs de son plus gros gain en carrière. Enfin, il convient de noter que le premier à avoir quitté la table finale est Alan Krockey. Sa 6e place lui a permis d’empocher 104 784 dollars. Il a été suivi par Brett Bader. Ce dernier termine 5e avec 137 400 dollars.

Une perfomance exceptionnelle

Le head’s up s’est joué entre Darryll Fish et Aleksandr Shevelev. Après une partie intense, le Russe a fini par s’incliner. Il est reparti avec 331 116 dollars. Darryll Fish quant à lui empoche le titre ainsi que 511 604 dollars. À noter que son gain inclut un buy-in de 15 000 dollars pour le WPT Tournament of Champions. Grâce à cette victoire, Darryll Fish signe sa meilleure performance. Il avait déjà terminé runner-up et 3e d’un World Poker Tour organisé au Seminole Hard Rock en Floride. Il a aussi gagné une bague WSOPC. Cependant, il n’a jamais remporté un titre majeur au cours de sa carrière. Malgré tout, il peut se vanter d’avoir gagné près de 4 millions de dollars de gain grâce à ses différentes performances.

Steve O’Dwyer devance Ben Pollak et capture le high-roller à 50,000$ aux Bahamas

Après deux beaux succès en 2015 et en 2016, Steve O’Dywer signe une nouvelle performance aux Bahamas. Il vient en effet de remporter le High Roller PCA à 50 000 dollars. Il empoche ainsi la coquette somme de 769 500 dollars ce qui lui permet de porter son compteur de gain à 21 millions de dollars.

Retour sur l’Event

Le High Roller PCA à 50 000 dollars a réuni un field de 46 entrants, dont de nombreux joueurs professionnels de haut niveau. La finale a commencé de manière brutale avec l’élimination prématurée d’Orpen Kisacikoglu. Il a été éjecté par le chipleader, Byron Kaverman. Sa performance lui a malgré tout permi d’empocher 158 420 dollars. Après ce premier coup, Byron Kaverman s’attaque à Benjamin Pollak. L’ambassadeur de BetClic parvient à lui tenir tête pendant un temps avant de se coucher. Il termine 5e avec 203 680 dollars. Le prochain à quitter la table est Erik Seidel. Bubble-boy du Syper High Roller à 100 000 dollars, il échoue à la 4e place pour 260 260 dollars de gain. Il est suivi rapidement par Jean-Noel Thorel. Ce dernier s’incline face à Kaverman. Il repart avec 339 480 dollars. Le heads’ up s’est joué entre O’Dwyer et Kaverman. Les deux anciens numéros 1 du classement GPI décident de s’affronter sans deal. Après quelques échanges, la partie tourne largement en faveur d’O’Dwyer. Il passe un gros bluff ce qui lui permet de conclure sur un 40-60 préflop alors que Kaverman était réduit à 10 blindes. Kaverman repart avec 531 860 dollars tandis qu’O’Dwyer empoche 769 500 dollars.

Un joueur hors-norme

Steve O’Dwyer vient de conforter son statut de joueur d’exception. Il compte désormais 21 millions de dollars de gain en tournoi ce qui lui permet de rejoindre la 10e place de la All Time Money List. Il devance désormais Sam Trickett et il n’est plus qu’à un million de Phil Hellmuth. Enfin, il convient de rappeler que Steve O’Dwyer s’était déjà imposé aux Bahamas. En 2015 et en 2016, il a respectivement remporté le Super High Roller à 100 000 dollars pour 1 872 580 dollars et le High Roller à 50 000 dollars pour 945 495 dollars.