Archives mensuelles : juillet 2013

En moins d’1 an, il remporte 2 jackpots dans le même casino et le même jeu

Ceux qui n’ont jamais eu la chance de toucher le moindre jackpot risquent de ne pas apprécier cette nouvelle. La jalousie ne sert à rien certes mais apprendre qu’un joueur du casino Intertops a déjà gagné 2 fois le jackpot en moins d’1 an, risque de faire grincer des dents…

Environ 130,000$ en 2 jackpots et moins d’1 an

Tout récemment, ce joueur a gagné 43,307$ au Stud Poker. En réalité, il a gagné presque 50,000$ avec ce jackpot puisque sa main gagnante lui a valu 6,015$ de plus. On ne sait pas grand chose de ce joueur, si ce n’est qu’il a 60 ans, qu’il est consultant en logistique à Dubaï, et surtout que c’est la deuxième fois en moins d’1 an qu’il gagne un jackpot… !

En Août dernier, ce même joueur avait eu le culot de remporter 84,336$ au même jeu. Il explique que le Caribbean Stud Poker est de loin son jeu préféré. Lorsqu’il joue au casino Intertops, il varie très rarement de jeu.

« J’étais sous le choc et ravi car il s’agit de mon deuxième jackpot ! C’était une bonne surprise et un excellent timing. » Il est vrai qu’aux jeux comme dans la vie, le timing est essentiel… Malheureusement il est impossible de vraiment le contrôler, voilà pourquoi on l’appelle souvent « chance » !

Beaucoup de personnes sont même venus le voir pour qu’il explique ses secrets de jeux ! Ses réponses étaient simples : « Vous devez gagner pour jouer ». Cela ma fait penser aux gens qui se plaignent de ne jamais gagner quoi que ce soit alors qu’ils ne jouent pas.

Il faut noter que ce joueur est un régulier d’Intertops depuis plus de 10 ans. On ne sait évidemment pas combien il a perdu (ou gagné) à part ses 2 jackpots mais il n’y a plus qu’à espérer pour lui qu’il est largement positif avec ses 2 coups de chances !

Ted Forrest, l’homme qui a gagné des millions avec le Stud Poker

Le Stud est une variante appréciée de certains, méconnue d’autres. Mais il existe un joueur en particulier pour qui le Stud est plus qu’une variante, c’est un véritable mode de vie et une façon très efficace de gagner sa vie. Cet homme est Ted Forrest, détenteur de 5 bracelets WSOP et un titre WPT. On pourrait aussi citer Phil Ivey qui est bon dans toutes les variantes, Men The Master ou encore le regretté Chip Reese, qui faisait peur à n’importe qui lorsqu’il s’agissait de cash-game, quel que soit la variante jouée.

Ted Forrest, une bête en Stud

Ted Forrest est un joueur de poker professionnel de la vieille école. Aujourd’hui très peu présent sur le devant de la scène, il se consacre depuis longtemps au cash-game, où les parties sont bien plus discrètes que les tournois, et apprécie particulièrement la variante Stud.

Barry Greenstein a déclaré un jour à propos de Ted : « Si vous voulez savoir ce que c’est que d’être dans l’oeil du cyclone, jouez en short-handed au stud hi-lo avec Ted ». Connaissant le talent et l’expérience de Greenstein, cette remarque pourrait presque faire peur…

C’est un joueur respecté et qui a certainement gagné bien plus en cash-game qu’en tournoi. Et pourtant il est actuellement 62ème de la All Time Money List du poker avec un peu plus de 6$ millions de gains en tournoi.

Sur les 5 bracelets WSOP que le bonhomme a remporté, 3 proviennent de Stud : 1 en Razz en 1993, 1 autre en 7-Card Stud la même année et un dernier encore en 7-Card Stud en 2004. 1993 a été une année assez folle puisqu’il remporte 3 bracelets sur les World Series.

Ted Forrest membre de The Corporation

Vous connaissez peut-être l’histoire d’Andy Beal, milliardaire américain qui avait défié des joueurs de poker pro en voulant jouer à des limites presque « vulgaires » dans les années 2000. L’homme avait une théorie : un joueur de poker si bon soit-il a une limite psychologique lorsqu’il s’agit de jouer hors de sa zone de confort autrement dit à des montants incroyables.

Comme aucun joueur ne pouvait jouer aux hauteurs que proposait Beal, une quinzaine d’entre eux – dont Ted Forrest – ont décidé de réunir leur bankroll pour affronter l’homme d’affaires et jouer en cash-game, à des blinds de 25,000/50,000$ jusqu’à du 100,000/200,000$ ! Du jamais vu encore aujourd’hui… !

Comment gagner des centaines de milliers de dollars avec le Stud Poker

En ce moment se déroule à Las Vegas les World Series of Poker 2013 avec une série de tournoi rassemblant des milliers de joueurs et se jouant dans des variantes différentes. Beaucoup ont critiqué cette année l’omniprésence des tournois en No Limit Hold’em et le manque de variété des types de jeux. Certains joueurs auraient apprécié qu’il y ait un peu plus de Stud ou d’Omaha…

3 tournois Stud malgré tout

Les amateurs de stud poker qui ont un peu de budget ont tout de même pu goûter à 3 tournois de Stud aux WSOP 2013, lors des tournois 23, 33 et 39.

Le tournoi 23 a été remporté par l’américain David Chiu (chinois d’origine) qui est déjà détenteur d’un WPT. Pour 2,500$ de buy-in, ce tournoi a rassemblé 246 joueurs et a permis à Chiu de gagner 145,520$.

Le tournoi 33 a été remporté par Bryan Campanello pour 178,052$. Ce tournoi coûtait 2,500$ et a rassemblé 301 joueurs pour du 7-Card Razz.

Le tournoi 39 enfin a été remporté par le canadien Daniel Idema pour 184,590$ alors que 558 joueurs avaient payé les 1,500 d’entrée. Les organisateurs ont donc eu la confirmation que le Stud jouit d’une certaine popularité même s’il est clair que comparé au NLHE, l’engouement est petit…

Le Stud n’est pas la variante la plus jouée au poker comme vous le savez. Mais ce jeu prend de l’ampleur, même si cela se fait très doucement… Les salles de poker en ligne françaises rechignent encore à proposer cette variante, certainement parce qu’elles craignent que les tables ne soient pas assez fréquentées. En même temps, pour savoir il faut essayer et ce n’est pas en le proposant en argent fictif que cela va vraiment marcher ! Car une partie de la communauté de joueurs – dont moi – n’attend que ça !