Archives pour la catégorie Non classé

Deux nouveaux bracelets WSOP à attraper à Rozvadov

Après le break de l’été, les meilleurs joueurs de poker de la planète se retrouveront à Rozvadov pour la nouvelle édition des WSOP Europe. Cette année, le festival a subi quelques changements. Deux nouveaux bracelets ont été ajoutés pour offrir une expérience plus intense aux joueurs. Grâce à cet ajout, le nombre total de tournois passe à 13. Cerise sur le gâteau, le prizepool global est fixé à 17 millions d’euros.

Une édition mémorable

Les WSOP arrivent en Europe au mois d’octobre. À partir du 13, les meilleurs pokéristes du monde se donneront rendez-vous pour un festival qui s’annonce palpitant. L’édition 2019 promet en effet d’être mémorable grâce à quelques changements. Ceux-ci concernent notamment le programme. Auparavant, le festival comptait 10 tournois. Cette année, les organisateurs ont cependant choisi d’ajouter 3 nouveaux events. Le premier est un Short-Deck à 25 500 euros tandis que le deuxième correspond à un 8-Game Mix à 2 500 euros. Le troisième quant à lui est un Mixed Game Championship à 25 500 euros.

Avec ces nouvelles compétitions, les joueurs auront plus d’opportunités pour s’épanouir et rentrer dans l’argent. Comme il fallait s’y attendre, la cagnotte globale a aussi été boostée à 17 millions d’euros. Pour rappel, les WSOP Europe auront lieu à Rozvadov en République Tchèque. Enfin, il convient de noter que le festival va également permettre de consacrer le Player of the Year. Cela devrait d’ailleurs ravir les plus téméraires comme David Baker. L’Américain fera son grand retour sur le vieux continent spécialement pour cette édition 2019. Il y retrouvera Phil Hui et Daniel Negreanu, deux autres mastodontes.

Les favoris

Les WSOP Europe ont vu le jour en 2007. La première édition s’est déroulée à Londres. Le festival y restera jusqu’en 2010. Il passera ensuite par Cannes puis à Enghien-les-Bains. Malgré son côté prestigieux, il a toujours eu du mal à séduire les grands pokéristes internationaux. Avec l’édition 2019, cependant, les WSOP comptent bien frapper un grand coup. L’apothéose correspond évidemment à la consécration du Play of the Year 2019. Parmi les favoris pour le titre, il faut compter Robert Campbell. Après ses résultats aux WSOP, il occupe la première place avec 3 418 points. Il est suivi par Shaun Deeb et Daniel Negreanu.

WSOP Main Event : Combien gagnent vraiment les finalistes ?

Après l’euphorie provoquée par la finale du Main Event des WSOP, il est temps de redescendre sur terre pour faire face à la dure réalité. Les joueurs qui ont terminé dans les places payées vont désormais devoir passer devant le Fisc pour payer leur impôt. Selon Taxabletalk.com, la majorité des 30 millions remportés par les finalistes finira dans les poches du Fisc. Au total, 12 millions de dollars seront déduits sous forme d’impôt sur les gains au jeu.

L’Europe, grande gagnante !

Dans le monde des jeux de casino, il existe un adage selon lequel la maison gagne toujours. S’il se révèle surtout vrai pour les joueurs qui tentent leur chance aux machines à sous, il est cependant contestable pour ceux qui s’essayent au poker. Ce jeu possède en effet la particularité de faire intervenir une multitude de facteurs. Cependant, l’élément qui le différencie réellement des autres réside dans le fait qu’il ne repose pas entièrement sur la chance. Les joueurs utilisent des stratégies pour tenter de maximiser leur gain. D’ailleurs, ceux qui décident de se construire une carrière sont obligés d’analyser chacune de leurs parties pour améliorer leur jeu. Malheureusement, force est de constater que même dans le poker, la maison finit toujours par gagner. Pour s’en rendre compte, il suffit de se pencher sur les gains encaissés par les finalistes du WSOP. Ils ont empoché 30 millions de dollars pour leur performance. Cependant, ils vont devoir reverser presque la moitié à leur gouvernement.

Chaque année, c’est le Fisc américain qui rafle la plus grosse part grâce au nombre important d’Américains dans le podium. Pour l’édition 2019, cependant, le trio de tête est composé majoritairement d’Européens. Le gagnant est d’ailleurs un Allemand et il est imposé à 45 % de ses gains. Sur les 10 millions de dollars remportés par Hossein Ensan, 4,6 millions iront dans les caisses de l’État.

19 millions

Le deuxième du Main Event quant à lui ne gardera que 3,4 millions sur ses 6 millions de dollars. De son côté, le troisième repartira avec 2,8 millions au lieu de 4 millions de dollars. À noter qu’ils peuvent malgré tout être contents de leur gain. Pour certains finalistes, la note se révèle en effet plus amère. Milos Skrbic, par exemple, devra se contenter de 500 000 dollars alors qu’il a décroché le million. Timothy Su ne touchera pas non plus le million. Il n’empochera que 750 000 dollars au lieu de 1 250 000 dollars.

Enfin, il est intéressant de noter qu’un seul finaliste a su tirer son épingle du jeu. Il s’agit de Nick Marchington. Grâce à la fiscalité avantageuse du Royaume-Uni, il ne reversera pas un centime au Fisc.

Jeremy Saderne gagne son premier bracelet WSOP avec le Mini Main Event

Le joueur français Jeremy Saderne a signé une victoire majeure cet été. Il a remporté l’Event 69 des WSOP, le Mini Main Event à 1 000 dollars. Grâce à cette performance, il a empoché 628 654 dollars. Il a également décroché son premier bracelet sur ce circuit prestigieux.

Une victoire historique

Cette année, le joueur français Jeremy Saderne est officiellement entré dans la cour des grands. Cet été, il a participé aux WSOPs et il a brillé au cours de l’Event 69. Pour rappel, il s’agissait du Mini Main Event. Le tournoi affichait un buy-in de 1 000 dollars. Il a réuni 5521 entrées pour un prizepool de 4,9 millions de dollars. Grâce à cette affluence, la compétition a pu garantir 829 places payées. Après un parcours exceptionnel en jour 1, le tricolore a rejoint la table finale sans aucune difficulté. L’ultime étape a duré 5 heures durant lesquelles les rebondissements se sont enchainés. Jeremy Saderne a cependant réussi à résister à la pression. Il a livré son ultime bataille face à l’Américaine Lula Taylor. Après un long affrontement, il s’est imposé pour empocher un gain à 6 chiffres.

Au total, il est reparti avec 628 654 dollars. Il signe sa meilleure performance en carrière. Cette victoire lui permet aussi d’entrer dans l’histoire en décrochant son premier bracelet WSOP. Le joueur a évidemment fêté cet évènement comme il se doit avec ses amis qui sont venus le soutenir pendant la finale. Lula Taylor, de son côté, peut se consoler avec 388 284 dollars en poche ce qui reste une excellente somme pour un tournoi de cette envergure.

Une finale tendue

La table finale s’est jouée à 9 avec Jeremy Saderne en deuxième tapis. Le premier éliminé est James Stewart. Il est rapidement rejoint par son compatriote, Ben Allogio. Ils repartent respectivement avec 55 188 dollars et 71 199 dollars. La 7e et la 6e place quant à elles sont revenues à l’Irlandais Philip Gildea et le Suisse Stefan Widmer. Ils ont empoché 92 686 dollars et 112 586 dollars. Après un beau parcours, Koji Takagi a terminé à la 5e place, derrière Yi Ma. Ils ont gagné 160 715 dollars et 214 047 dollars. Finalement, Andres Korn complète la liste à la 3e place avec 287 219 dollars.

Romain Nardin s’impose à Malte au Poker One : il gagne 75,000€

Le joueur de poker Romain Nardin a brillé lors du tournoi The Poker One. L’évènement s’est tenu sous le soleil ardent de Malte au Portomaso Casino. Après une longue bataille, le tricolore est reparti avec le titre ainsi que 75 000 euros en poche. Il a triomphé d’une pool de 696 entrants. Grâce à cette victoire, il a pu signer son cinquième sacre majeur et son plus gros gain en carrière. 

Une victoire d’outsider

Au fil des années, Malte est devenue une destination de rêve pour les opérateurs de jeux de hasard. Ils sont d’ailleurs nombreux à avoir investi sur le marché local. Les joueurs sont également de plus en plus nombreux à tenter l’aventure maltaise. Parmi eux, il faut citer Romain Nardin, un Français. Il s’est d’ailleurs exilé dans ce pays au climat marin. Durant ce mois de juin, il s’est illustré lors du tournoi The Poker One au Portomaso Casino. L’évènement garantissait une cagnotte de 300 000 euros pour un buy-in de 550 euros. Il a rapidement atteint son palier puisqu’il a réuni 696 joueurs. La compétition s’est déroulée sur trois jours.

D’ailleurs, Romain Nardin a rencontré quelques difficultés durant les premières étapes. Heureusement, il a réussi à atteindre la table finale. Il n’était malgré tout que 4e avec un fort déficit face au favori, Stefano Terziani. Après un duel au sommet incroyable entre les deux hommes, le tricolore est parvenu à s’imposer pour décrocher son 5e titre. Il a également empoché un joli chèque de 75 000 euros, son meilleur gain en carrière. Cette victoire sonne aussi comme un retour au plus haut niveau pour lui. Son plus récent succès remontait en effet en 201 à l’EPT Grand Final de Monaco. Il avait terminé 8e.

Un tournoi de prestige

Comme dit précédemment, Stefano Terziani était le grand favori de la compétition. 110e de la All Time Money List de son pays, il était chip-leader à l’issu du Day 2. Malheureusement, il a dû s’incliner face à Romain Nardin. Il a malgré tout pu empocher 45 000 euros. Les 3 autres places du top 5 sont revenues à avide Iannaco, Andrea Di Maria et Alberto Spinucci. Enfin, il convient de noter la cagnotte a permis de garantir 79 places payées avec un prix minimal à 1 100 euros.

Record du monde explosé grâce à ce nouveau tournoi des WSOP

L’édition 2019 des WSOP restera dans les annales. Un de ses events a en effet établi un nouveau record d’affluence. Au total, 28 371 joueurs ont pris part au tournoi Big 50. Le précédent était détenu par le Colossus avec 22 374 entrées. Grâce à ce nombre incroyable de participants, le prizepool a atteint 13,5 millions de dollars. 

Un engouement massif

Les WSOP Big 50 ont déchainé les passions. Dès la Journée 1A, 6 095 participants se sont enregistrés pour tenter de rejoindre la table finale et empocher une partie de l’argent. Grâce à cet engouement, le prizepool a frôlé la barre des 3 millions de dollars. Pour rappel, le buy-in était fixé à 500 dollars. L’affluence est ensuite légèrement redescendue à 5972 pour la Journée 1B. Cette fois-ci, la cagnotte était à 2,8 millions. Le raz de marée a commencé avec la Journée 1C. Les joueurs étaient 7 183 à s’être acquittés du buy-in pour tenter leur chance et ils ont réussi à dépasser largement les 3 millions de prizepool.

Finalement, les compteurs ont explosé lors de la Journée 1D. Selon les chiffres officiels, 9 121 entrées ont été enregistrées pour une cagnotte de 4,3 millions de dollars. D’ailleurs, le succès de l’évènement a permis à 1 369 participants de terminer dans l’argent le Jour 2D. Avec de tels chiffres, le Big 50 de cette année est entré dans l’histoire comme l’event le plus plebiscité des WSOP. À titre de comparaison, d’un point de vue géographique, la pool de ce tournoi est aussi grande que la population de la ville d’Abbeville ou d’Agen. En tout cas, le vainqueur de cet event pourra se targuer d’être réellement un joueur d’exception. Il empochera d’ailleurs un sacré pactole puisqu’il repartira avec 1,4 milliard de jetons.

Un record de 4 ans

Le précédent record d’affluence appartenait au Colossus. En 2015, l’event 5 avait réussi à attirer plus de 22 000 joueurs. Sur les 4 premières journées, la moyenne était de 5 500 entrées. Pour rappel, il s’agissait d’un NLHE à 565 dollars l’entrée. La cagnotte plafonnait donc à 12 millions de dollars grâce à toutes ces entrées. Il aura fallu attendre 4 ans pour que le record soit battu.

Daniel Cates remporte plus de 500,000$ au Monténégro

Les Triton Super High Roller Series se sont terminés sur une victoire de Daniel Cates. Le professionnel du poker est sorti vainqueur d’un pool de 27 entrants pour un prizepool de 1 million de dollars. Il a joué son ultime duel face à son compatriote, Jason Koon. Grâce à sa performance, il a pu empocher 501 000 dollars. 

8 heures d’efforts

Le festival Triton Super High Roller Series s’est terminé sur un ultime turbo mélangeant Texas Hold’em et short deck. Les règles ont été votées par les joueurs. Ils se sont mis d’accord sur un changement de jeu toutes les 6 mains et des niveaux de blinds de 25 minutes. Le buy-in a été fixé à 300 000 dollars de Hong-Kong soit 38 200 dollars américains. Au total, 27 entrées ont été comptabilisées pour un prizepool d’un million de dollars. Avec une telle configuration, seules les trois marches du podium garantissaient un prix cash. Après une longue bataille, Dan Cates s’est retrouvé face à Jason Koon et Rui Cao en finale. Après une victoire exceptionnelle à 3,3 millions de dollars, le Français est le premier à quitter le jeu. Il termine donc à la troisième place ce qui lui permet d’empocher 199 000 dollars. Cette performance reste une victoire pour lui puisqu’il est désormais 4e de la All Time Money List France. L’ultime duel entre Dan Cates et Jason Koon va se révéler particulièrement intense. L’ambassadeur du festival s’est finalement incliné après une belle performance. Sa deuxième place lui a permis de repartir avec 300 000 dollars de gains. À noter qu’il cumule désormais 29 millions en carrière.

Un festival riche en émotions

L’édition 2019 des Triton Super High Roller Series a été particulièrement marquante. Parmi les faits les plus importants, il est possible de citer la performance de Rui Cao. Le Français a réussi à l’espace d’un festival à remporter deux places dans la All Time Money List. Il a également empoché son plus gros gain cette année. L’autre performance marquante est bien entendu celle de Daniel Cates. Il a atteint la barre des 7 millions de gain. Il est aussi parvenu à éliminer un cador, Mike Watson.

Daniel Negreanu propose de le stacker pour seulement 5 €

Le joueur de poker professionnel Daniel Negreanu a beaucoup fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’il est particulièrement actif sur ce type de plateforme et qu’il entretient une relation intimiste avec ses fans. D’ailleurs, s’il attire autant l’attention, cela s’explique justement par cette proximité avec ses followers. Le double champion du POY WSOP a en effet révélé qu’il allait vendre des parts sur la totalité des tournois auxquels il participera lors des prochains WSOP. 

Trois packages disponibles

Le Kid Poker originaire de l’Ontario souhaite gâter ses fans lors des prochains WSOP. Il leur offre donc la possibilité de gagner des packages pour participer à ce grand festival. Le premier a été baptisé LOW ROLLER PACKAGE. Comme son nom l’indique, il s’adresse aux joueurs avec un petit budget et qui souhaitent participer à des events avec un faible buy-in. Il englobe tous les tournois en dessous de 1 500 dollars. Le champion canadien mettra en vente 10 % de son action pour un maximum de 100 dollars par personne. À noter que la participation minimale est fixée à 5 dollars. Le deuxième package quant à lui a été baptisé MID STAKE PACKAGE. Il se concentre sur les events avec un buy-in variant de 1 500 dollars à 10 000 dollars. Cette fois-ci, Daniel Negreanu cédera 25 % de son action pour un maximum de 500 dollars par personne. De son coté, le dernier pack est le HIGH STAKE PACKAGE. Comme son nom l’indique, il englobera uniquement les buy-ins les plus élevés, soit ceux supérieurs à 10 000 dollars. Le Kid Poker vendra 50 % du package avec un maximum d’achat de 50 % sur ses parts.

La star des réseaux

Daniel Negreanu figure parmi ces joueurs de poker qui passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux. Il réagit régulièrement à l’actualité notamment sur Twitter. Il s’est, par exemple, exprimé sur l’altercation entre le producteur Randall Emmett et 50 Cent ainsi que sur la défaite surprise de Las Vegas face à San José lors du match 7 des play-offs de la NHL. Le Kid Poker est également très proche de ses fans. Il les fait régulièrement participer à ses lives et les régale avec des vlogs dans lesquels il partage les moments marquants de sa vie.

Vous voulez un bracelet WSOP ? vous pouvez l’acheter !

L’année 2010 restera dans les annales du poker grâce à l’action inattendue de Peter Eastgate. À l’époque, le champion avait fait un buzz énorme en mettant en vente son bracelet WSOP. Il a été racheté pour 150 000 dollars par un illustre inconnu. Neuf ans plus tard, un autre bracelet se retrouve aux enchères sur internet. Cette fois-ci, la vente a été proposée par Tom Franklin sur le site eBay. 

 50 000 dollars pour un faux titre

En 2010, le joueur Tom Franklin a réussi à remporter l’Event numéro 8 lors des WSOP. Il s’agissait d’un tournoi Limit Omaha à 2 500 dollars. Cette victoire a permis à l’Américain d’empocher la coquette somme de 104 000 dollars. Aujourd’hui, il a décidé de mettre son bracelet en vente sur eBay. Le prix plancher est fixé à 50 000 dollars, soit 1/3 de la valeur finale de celui de Peter Eastgate. Cette initiative semble témoigner d’un besoin urgent de liquidité de la part du joueur professionnel. À noter qu’il s’agit de son unique titre WSOP. À 69 ans, il cumule plus de 3 millions de dollars de gains pour 230 participations à des tournois professionnels. Malheureusement pour lui, la vente de son bracelet ne se déroule pas aussi facilement que celui de Peter Eastgate. Depuis l’ouverture des enchères, aucune offre n’a en effet été formulée. Pour rappel, la vente a été initiée le 6 mars. Il faut dire que Tom Franklin n’a pas profité de la même couverture médiatique que son collègue. Qui plus est, sa démarche est beaucoup moins noble. Les 150 000 dollars issus de la vente du bracelet de Peter Eastgate ont en effet été reversés à l’UNICEF. Tout porte donc à croire que cette enchère va finir comme celui de Hassan Kamoei en 1999. À l’époque, le vainqueur du tournoi Pot Limit Omaha à 2 500 dollars a été obligé de retirer son bracelet du site après 10 jours de désintérêt général.

Difficile, mais pas impossible

L’histoire de Tom Franklin et de Hassan Kamoei semble montrer qu’il est difficile de vendre un bracelet WSOP. Pourtant, l’histoire a montré qu’une telle tâche n’était pas impossible. Paul Clark, par exemple, a vendu le sien à 4 050 dollars sur eBay. Joseph Di Rosa Rojas a également réussi à vendre son bracelet à un prêteur sur gages de Las Vegas.

Patrick Antonius remporte un tournoi à 78,100€

Le joueur de poker finlandais Patrik Antonius vient de signer une excellente performance. Il s’est imposé lors du Patrik Antonius Poker Challenge. Il a remporté le Championship Event à 10 200 euros pour 78 100 euros. Il est venu à bout de 25 participants. Cette victoire sonne comme une rédemption pour lui qui avait été éliminé à deux reprises par le passé lors du même festival. 

Rédemption

Après deux éditions qui se sont mal terminées, Patrik Antonius s’est finalement imposé lors du Main Event du Patrik Antonius Poker Challenge. Le tournoi s’est déroulé au Hilton Tallinn Park. Au coup d’envoi, seuls neuf joueurs étaient en lice. Une dizaine de re-entrys ont ensuite été enregistrés lors des sept premiers niveaux de 20 minutes. Puis une inscription dans les dernières minutes a permis de booster la cagnotte à 195 552 euros. La finale opposait 7 participants. Les premiers éliminés étaient Robert Mizrachi, Koray Aldemir et Jussi Mattila. Ils ont tous été éjectés par le futur champion, Patrik Antonius. Ils ont ensuite été rejoints par Rahul Byrraju. L’Indien a fait de son mieux, mais il n’a pas fait le poids face à ses adversaires. Finalement, le chipleader Joris Ruijis a également été éliminé malgré une belle performance. Le duel final a pris des allures de duel entre frères. Il opposait en effet Patrik Antonius à Joni Jouhkimainen, un autre Finlandais.

Un choc 100% finlandais

Le face à face final a été particulièrement tendu. Il faut dire que les deux joueurs nourrissaient un profond respect l’un pour l’autre. Ils ont d’ailleurs accepté de s’octroyer une pause de trente minutes avant de batailler ferme pour le titre. Après s’être reposés et préparés, ils ont offert un spectacle digne des plus grands. Le head’s up a d’ailleurs duré 150 minutes. Au cours de ce long échange, la partie a régulièrement basculé en faveur d’un joueur puis de l’autre. Malheureusement pour Joni Jouhkimainen, l’expérience de Patrik Antonius va finir par faire la différence. Il s’est incliné face à une paire d’As signée après une longue bataille. Cette victoire a permis à Patrik Antonius d’empocher 47 500 euros de gains nets sur un prix de 78 100 euros. Il approche désormais la barre des 12 millions de dollars de gains en carrière live.

Darren Elias se fait encore braquer chez lui

L’année 2019 ne semble pas être celle de Darren Elias. Le joueur de poker professionnel enchaine les mésaventures. Après s’être fait éliminer en finale du WPT LA Poker Classic, il a découvert que son domicile a été attaqué à deux reprises. Lors de la deuxième intrusion, le bandit a menacé la baby-sitter de 19 ans ainsi que sa fille âgée de deux ans. 

Pas de victime

L’histoire s’est déroulée le 21 mars au New Jersey. Alors que Darren Elias et sa femme se sont absentés, un individu pénètre illégalement dans leur domicile. L’homme se retrouve rapidement nez à nez avec la baby-sitter et la fille du joueur professionnel. Il pointe son arme sur la jeune fille de 19 ans et l’oblige à rester dans la salle de bain. Après l’avoir enfermée, le bandit prend immédiatement la fuite à bord de sa voiture. L’alerte a été donnée par la baby-sitter. Une fois sur place, la police a mené son enquête et elle soupçonne un règlement de compte. Cela explique pourquoi il est parti après s’être rendu compte que le joueur n’était pas chez lui. Qui plus est, il n’a rien volé. Le lendemain de l’attaque, il est arrêté à domicile. Son identité a été révélée par les forces de l’ordre. Il s’agit de Shannon Soroka, un joueur de poker de 24 ans et originaire de Philadelphie qui cumule 35 000 dollars de gains en carrière. Après cette terrifiante expérience, Darren Elias a accordé une interview à la presse. Selon lui, l’attaque visait bien à voler une partie de ses biens. Le bandit savait qu’il attaquait la maison d’un joueur de poker. Il espérait surement trouver des objets de valeurs ou du cash.

Deuxième mésaventure

Comme dit précédemment, Darrren Elias a déjà été victime d’une attaque de ce genre. Même s’il a écarté la piste d’un règlement de compte, il admet que ces enchainements d’évènements sont louches. Il faut dire que le joueur a tout pour susciter l’envie. Il a accumulé plus de 3,8 millions de dollars de gain en live. Avec une telle fortune, il mène une vie de rêve. Avec toutes ces mésaventures, cependant, Darren Elias ne doit pas avoir le même point de vue.