Archives de l’auteur : admin

Las Vegas cesse toute activité pendant un mois

Le gouverneur du Nevada a pris une décision importante le 18 mars. Steve Sisolak a annoncé l’arrêt des activités non-essentielles pendant une période de 30 jours. Jusqu’à la mi-avril, les casinos de Las Vegas devront donc fermer leur porte. Au total, 440 établissements sont concernés par cette mesure qui vise toujours à ralentir la progression du coronavirus. Comme à Macao, les conséquences s’annoncent désastreuses pour le marché du divertissement et des jeux. 

Stay safe, stay home !

Le mot d’ordre a été lancé par Steve Sisolak, le gouverneur de l’État du Nevada. Pour ralentir la progression du coronavirus sur le sol américain, il a annoncé la fermeture des commerces non-essentiels. Cela comprend entre autres les complexes casinotiers de Las Vegas. Pendant 30 jours, les 440 établissements situés dans la ville du péché seront interdits à tout public. Les forces de l’ordre seront d’ailleurs envoyées sur place pour assurer le respect de la mesure. Des barricades seront installées à l’entrée de chaque salle de jeu avec plusieurs policiers postés devant. Suite à cette annonce, le président et CEO de l’American Gaming Association, Bill Miller a immédiatement interpellé le gouvernement fédéral. Il demande un appui pour éviter de reproduire le désastre vécu par les casinos de Macao après une fermeture forcée de 15 jours pour ralentir le covid-19. D’après lui, les casinotiers ont besoin d’un plan de soutien pour pouvoir mieux encaisser la baisse de leurs revenus.

Sans une aide de l’État, les licenciements abusifs et les mises à pied risquent de se multiplier au cours des prochaines semaines. D’ailleurs, une partie des opérateurs ont déjà mis leurs employés au chômage sans aucune source de protection sociale. Le géant MGM Resorts International quant à lui a annoncé qu’il ne reverserait que 2 semaines de paye à son personnel. Enfin, l’annonce de la fermeture a fait chuter les actions de nombreux casinotiers. Caesars Entertainment, par exemple, a vu son action être divisée par trois.

 Le contraste de l’offre online

La fermeture des casinos a donné un coup de boost inattendu à l’offre online. Les joueurs sont de plus en plus nombreux à jouer sur les marchés régulés pour éviter de sortir et risquer la contamination. Les WSOP ont profité de cette tendance pour annoncer le maintien de l’ensemble des compétitions online. Le festival devrait également se ternir comme d’habitude entre la fin mai et la mi-juillet à Las Vegas.

Coronavirus : la plus grosse salle de poker en Europe ferme ses portes aux Italiens

Les ravages du coronavirus continuent à se faire ressentir dans le monde des jeux d’argent. Récemment, le King’s Casino de Rozvadov a annoncé son intention de fermer ses portes aux joueurs italiens. L’objectif consiste toujours à lutter contre la propagation du virus. L’interdiction ne sera levée qu’après le feu vert des autorités sanitaires.

Pas de poker pour les Italiens

Le King’s Casino est considéré comme la plus grande salle de poker du vieux continent. Il accueille chaque année les plus grands festivals. À cause de sa popularité, l’établissement a été obligé de prendre des mesures drastiques pour lutter contre le coronavirus. Dans un post publié sur Facebook, les responsables de la salle ont annoncé leur intention de fermer les portes aux ressortissants italiens. La restriction sera étendue au complexe hôtelier King’s Resort. Celui-ci n’acceptera aucune réservation faite par des résidents italiens. Cette mesure a été prise suite à la découverte d’un cas de contamination à Prague. Pour rappel, les rassemblements dans des lieux confinés restent le principal catalyseur du virus. Celui-ci se propage en effet dans l’air. Un tournoi de poker organisé au King’s Casino constitue donc un réel danger. D’ailleurs, certains festivals ont été annulés en raison du risque de propagation.

L’Italie, principale victime

Alors qu’en Chine, 75 % des personnes infectées ont été traitées et guéries, la pandémie continue de paralyser l’Italie. Le pays se retrouve en effet à l’agonie à cause du nombre croissant d’infectés. À l’heure actuelle, 2 263 cas ont été recensés pour 79 morts. Les hôpitaux sont débordés et ils sont obligés de trier les patients à traiter. Les villes se retrouvent également à l’arrêt. Les rues sont désertées et certains quartiers sont même mis en quarantaine. Le trafic aérien a également été bouleversé par le coronavirus. Les compagnies aériennes sont de plus en plus nombreuses à éviter le pays. Delta et American Airlines, par exemple, ont suspendu leurs liaisons entre les USA et Milan. Si la situation ne se stabilise pas rapidement, le pays pourrait se retrouver à genou. Enfin, il faut noter que l’Italie n’est pas le seul pays à souffrir de l’impact du coronavirus. Tout le monde occidental est en train de s’écrouler à cause de la pandémie. Les bourses enregistrent leur plus mauvais résultat depuis 2008 et la psychose commence à s’emparer de la population.

Les WSOP 2020 prévoient 14 bracelets à gagner sur internet

L’édition 2020 des WSOP promet d’être riche en nouveautés. Le plus grand festival de poker se tiendra du 26 mai au 15 juillet au Rio All-Suite Hotel & Casino de Las Vegas. Les organisateurs ont déjà dévoilé une partie du programme avec l’incontournable Main Event à 10 000 dollars au format Freezeout et les tournois Big 50. Récemment, ils ont annoncé que 14 bracelets seront entièrement distribués en ligne !

Une première

Le comité organisateur des WSOP a décidé de faire plaisir aux joueurs online pour l’édition 2020. Il a annoncé la mise en place de 14 évènements inédits sur le circuit digital. Les buy-ins varieront entre 400 dollars et 10 000 dollars. Chaque tournoi aura droit à son propre classement et à son bracelet. Cette initiative s’explique par la montée du poker en ligne. Depuis quelques années, les joueurs sont de plus en plus nombreux à se lancer sur le circuit professionnel à travers les différentes salles existantes sur le marché digital. Certaines grosses stars actuelles ont d’ailleurs commencé leur carrière online. Pour les WSOP, les joueurs pourront s’inscrire et jouer sur WSOP.com, le site officiel du festival. Bien entendu, les prochaines éditions continueront à offrir une place de plus en plus importante au circuit online. Malgré tout, le comité organisateur a tenu à préciser que les WSOP resteront un symbole incontournable du poker offline.

Un programme palpitant

L’édition 2020 des WSOP s’étalera sur un peu moins de deux mois. Au programme, plusieurs tournois palpitants comme le Super High Roller à 10 000 dollars. Celui-ci est prévu le 2 juillet et il devrait attirer les plus grandes stars du poker. Comme dit précédemment, cette année sera riche en nouveautés. Chaque tournoi sera notamment accessible aux joueurs qui sont présents au Nevada ou au New Jersey. Concrètement, ils n’auront plus besoin d’être domiciliés dans ces états pour pouvoir s’inscrire. Ils auront également l’opportunité de prendre part à un tournoi live et online en simultanée depuis le Rio All-Suite Hotel & Casino. Enfin, il faut noter que les satellites seront bientôt disponibles sur internet. Ils permettront de gagner des places pour les principaux tournois, dont le Main Event.

Il investit 100€ pour jouer un tournoi et gagne 150,000€

Le joueur de poker Marco Biavaschia vient de signer une victoire mémorable lors du 888poker Live. Après s’être qualifié pour 100 euros, il est parvenu à s’imposer au casino Gran Via Madrid pour empocher 150 000 euros. Il s’est imposé face à Daniyar Aubakirov en head’s up. Cette victoire lui permet également de remporter un package complet pour le Main Event WSOP.

Un parcours impressionnant

Le casino Grand Via Madrid a vibré au rythme du 888poker Live au début du mois de février. Le tournoi a été riche en émotions pour tous les participants. Un d’entre eux a cependant volé la vedette en réussissant un parcours exceptionnel. Marco Biavaschia s’est d’abord illustré lors d’un satellite à 100 euros pour décrocher sa place au tournoi. Il a ensuite enchaîné avec une performance digne des maîtres du poker. Il s’est imposé sur un field de 1 067 entrants pour aller décrocher une victoire à 150 000 euros. En head’s up, il s’est retrouvé face à un autre participant tout aussi tenace que lui, Daniyar Aubakirov. Malheureusement, le joueur originaire du Kazakhstan n’a pas à déstabiliser l’Italien. Il a dû se contenter d’une place de runner-up et de 105 000 euros. Grâce à cette victoire lors de la première étape de la saison 2020 du 888poker Live, Marco Biavaschia vient de se faire un nom. À noter qu’en plus des 150 000 euros, il a aussi gagné un package Main Event WSOP en bonus.

Un bon tournoi

L’évènement a réuni 1 067 entrants autour d’une cagnotte de 800 000 euros. Au total, 125 participants ont terminé avec un gain en cash de 1 840 euros au minimum. Parmi eux, il faut citer le Français Lotfi Boughanmi. Il a terminé 66e pour 2 400 euros. La finale s’est jouée à 9 et a duré 6 heures. Ruben De Pedro, Ran Shahar, Gilad Yam-Hod et Marco D’Amico ont été les premiers à se faire éliminés. Ils ont été rejoints par Miguel Tejero à la 5e place et Pablo Paez à la 4e place. David Gonzalez Delgado quant à lui a fini à la troisième place avec 70 000 euros. Enfin, il faut noter la performance du finaliste du Main Event WSOP Fernando Pons. Il a échoué à une place de la table finale.

Le Top Shark 2019 de Winamax est Leo Lombardozzi

Le joueur de poker français Léo Lombardozzi vient de signer une victoire mémorable. Il est parvenu à s’imposer lors de l’édition 2019 du concours Top Shark. Au bout de 7 semaines de compétition intense, il a réussi à triompher de tous ses adversaires pour devenir le nouveau Team Pro Winamax. Son contrat le lie désormais à la salle pour un an.

Une star est née

L’édition 2019 du concours Top Shark a été riche en émotions. La compétition a réuni les meilleurs jeunes talents et s’est jouée sur 7 semaines particulièrement intenses. Après de longues batailles, c’est un Franco-Portugais qui est parvenu à se hisser au sommet. Il s’agit de Léo Lombardozzi. Natif de Plan-de-Cuques comme Sarah Herzali, son palmarès est encore modeste. Il a cependant prouvé qu’il avait du potentiel en triomphant de tous ses rivaux. Parmi ceux-ci, il faut citer Cédric Danneker, Arnaud Enselme et Said Attey. Léo Lombardozzi est un joueur de SpinForWin qui joue surtout au Texas Hold’em No Limit en cash-game. Il a commencé sa carrière en live puis il a pris toute son ampleur sur le web. Il s’est notamment illustré lors du 3 Million Event des Winamax Series en terminant 36e sur une pool de 36 000 participants. Grâce à sa performance lors du Top Shark, il vient de signer un contrat de 50 000 euros pour un an avec Winamax. Il aura donc la chance d’évoluer aux côtés de celui qu’il considère comme son mentor, Joao Vieira.

Un brillant avenir

Après sa victoire au Top Shark, Léo Lombardozzi a eu l’opportunité de s’exprimer devant la caméra de Winamax TV. Il a profité de cette visibilité pour montrer tout son humour et sa passion débordante du poker. Il a notamment décrit son jeu de cette sorte : « Mon jeu est carré. Il a aussi déclaré que : “Cette nouvelle année, ça sera l’année du plaisir ! ». En tout cas, le Franco-Portugais possède toutes les cartes en main pour atteindre son objectif. À noter qu’il détient d’ailleurs le record du plus grand nombre de points obtenus en phase finale du concours Top Shark. Cela montre bien tout son potentiel.

Annette Obrestad intéressée pour développer une chaîne YouTube

La joueuse de poker Annette Obrestad est entrée dans l’histoire grâce à sa victoire lors des WSOP. Elle est en effet devenue la plus jeune vainqueur du festival en 2007 lorsqu’elle s’est imposée lors du Main Event WSOP Europe. Après une carrière plus remplie, elle a raccroché les gants il y a quelques années. Aujourd’hui, elle s’est épanouie dans un autre domaine, celui du marketing à travers sa chaîne YouTube. Comme nombre de ses contemporaines, elle s’est lancée dans le tuto make-up et a réussi à fidéliser 30 000 abonnés.

Une carrière impressionnante

Dans le monde du poker, les génies sont rares. Annette Obrestad fait partie de cette élite. En 2007, elle est entrée dans l’histoire grâce à une victoire exceptionnelle lors du Main Event WSOP Europe. Quelques semaines après avoir fêté ses 18 ans, elle a réussi à dominer tous ses adversaires pour décrocher son premier et unique bracelet WSOP. Elle a ensuite poursuivi sa carrière en accumulant les victoires et les coups de maître. Au total, elle aurait amassé plus de 3,9 millions de dollars durant son parcours. Elle est d’ailleurs deuxième dans la All Time Money List de Norvège.

Après avoir longtemps brillé dans le monde du poker, cependant, elle a décidé de prendre sa retraite. Selon elle, sa passion s’est éteinte avec le temps. Dans une interview sur un forum de passionnés de poker, Annette Obrestad a également partagé ses regrets par rapport à sa carrière. Elle a parlé de naïveté et de désillusions en série. Ces mauvaises expériences ont également renforcé son désir de tout raccrocher. Elle a aussi ajouté qu’elle n’a jamais couru après la célébrité. Du coup, elle vivait mal le fait d’être constamment sous les projecteurs et d’avoir l’attention des médias.

Reconversion réussie

Pendant plusieurs années, Annette Obrestad a donc disparu des radars. Elle n’a cependant pas complètement quitté la scène publique. La plus jeune championne WSOP de l’histoire s’est en effet lancée sur YouTube. Elle a créé sa propre chaîne où elle partage des vidéos de make-up. Actuellement, elle cumule plus de 30 000 abonnés, dont la majorité ignore son passé d’ancienne championne. Il semblerait en effet qu’elle ait souhaité mettre cette partie de sa vie de côté. Peut-être par peur des trolls d’un côté, mais surtout pour ne pas se reposer sur ses acquis et construire sa carrière en ligne sur son ancienne popularité.

Nouvelle victoire pour Adrian Mateos à Prague

Après une longue traversée du désert, le joueur de la Team Pro Winamax, Adrian Mateos est revenu sur le devant de la scène. Il a remporté l’Event 1 de l’European Poker Tour Prague. Le tournoi affichait un buy-in de 10 300 euros. Cette performance permet à l’Espagnol d’empocher 177 500 euros. Il s’agit de sa 17e victoire en Live dans une compétition officielle.

6e couronne EPT

Depuis le mois de juillet 2018, le joueur de poker Adrian Mateos Diaz a complètement disparu de la scène. Il n’est jamais parvenu à remporter une victoire significative lors des différents events auxquels il a pris part. Heureusement, durant le mois de novembre, il est parvenu à briser le cycle. Il a en effet brillé lors de l’Event 1 de l’European Poker Tour de Prague. Le tournoi a réuni 61 entrants pour 10 300 euros. Pour rappel, Adrian Mateos a déjà remporté 5 autres victoires sur ce circuit. Il a même écrit une page de l’histoire en 2015 à Monte-Carlo quand il est devenu le seul et unique Espagnol à avoir remporté un Main Event EPT. À Prague, il a montré tout son talent en survolant chaque étape. Il s’est retrouvé face à Anton Yakuba en head’s up. Le Russe n’a pas tenu longtemps face à lui. Il était pourtant parmi les favoris en dominant le Day 2. Il devra se contenter d’une deuxième place et de 128 400 euros. Adrian Mateos quant à lui est reparti avec 177 500 euros ainsi qu’une sixième victoire EPT.

Un autre revenant

L’European Poker Tour de Prague a également été l’occasion pour un autre pro de faire son retour. Il s’agit de Bertrand Grospellier, ElkY. Pour rappel, il n’a plus brillé sur ce circuit depuis 2017. À l’époque, il avait terminé 13e sur le PokerStars Championship de Sochi. Cette année, le numéro un français de la All Time Money List a renoué avec l’argent. Il est parvenu à se hisser à la 5e place d’un Event pour empocher 48 520 euros. La compétition a été rude et ils étaient 44 en lice après le Day 2. Plusieurs pro figuraient parmi les élus, dont des membres de la Team Pro Winamax. Enfin, il est intéressant de noter qu’ElkY semble avoir une chance particulière en République Tchèque. Avant d’aller à Prague, il s’était déjà illustré lors du festival européen de Rozvadov avec une deuxième victoire WSOP.

Rob Campbell élu WSOP Player of the Year à la place de Daniel Negreanu

Un mini-scandale vient d’éclabousser le monde du poker professionnel. Les responsables du WSOP ont en effet fait une erreur lors de l’annonce du Player of the Year. Daniel Negreanu a été présenté comme l’heureux élu, mais le résultat était faussé à cause d’un problème dans le décompte des points. En réalité, le vrai gagnant est Rob Campbell, anciennement 3e derrière Shaun Deeb. Ce dernier quant à lui termine sur la marche la moins haute du podium.

Une Steve Harvey

Tout le monde se souvient de l’erreur de Steve Harvey lors de l’annonce du résultat de Miss Univers. L’animateur s’était trompé d’enveloppe ce qui a créé de vives polémiques sur l’intégrité du concours. La maladresse de la star du petit écran semble avoir fait des émules chez les organisateurs des WSOP. Ceux-ci ont en effet commis la même bourde lors de l’annonce du Player of the Year. Ils ont décerné le prix à Daniel Negreanu. Quelques jours plus tard, un membre du forum du site TwoPlusTwo a cependant publié un topic dans lequel il a prouvé que les résultats étaient faussés. Les points obtenus par Daniel Negreanu sur l’Event 68 ont été surévalués ce qui lui a donné un avantage fictif. Les organisateurs lui ont attribué 213,1 points de trop, car ils ont compté le même évènement à deux reprises. Ils ont immédiatement réagi avec un communiqué de presse. Ils ont corrigé le titre et annoncé le vrai Player of the Year : Rob Campbell. L’Australien passe donc de la troisième place à la plus haute marche du podium. L’accident a bien entendu suscité de nombreuses réactions. Pour certains, il a entaché l’intégrité du concours. Pour d’autres, il a achevé un prix qui n’avait déjà que peu de valeur.

Avec classe

Daniel Negreanu est le grand perdant de cette histoire. Il aurait en effet pu décrocher le WSOP Player of the Year pour la troisième fois de sa carrière. Cela lui aurait permis de marquer davantage l’histoire du poker. Le joueur a cependant réagi avec classe à l’erreur commise par les organisateurs. Il a félicité Rob Campbell et a profité de l’occasion pour faire quelques suggestions afin d’éviter ce genre d’aléas.

Sylvain Loosli continue le poker après son aventure Winamax

Le joueur de poker Sylvain Loosli a choisi de mettre fin à son partenariat avec le géant Winamax. Il a cependant annoncé qu’il continuerait à jouer aussi bien en ligne qu’en live. Le Toulonnais occupe actuellement la 6e place de la All Time Money List française. Il figure donc parmi les grands noms du poker en France et son retrait du circuit professionnel aurait créé un vide. Heureusement, il est bien décidé à poursuivre sa carrière.

Fin d’une époque

La Team Winamax figure sans aucun doute parmi les plus redoutées du circuit. Il faut dire qu’elle compte quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète. Malheureusement, son effectif vient de perdre une partie de son prestige. Le champion français Sylvain Loosli a en effet mis fin à son contrat avec la room. Après 6 ans de collaborations, les deux parties ont choisi de se séparer d’un commun accord. Le joueur a annoncé son retrait de l’équipe dans une longue publication sur le forum Club Poker. Il a profité de cette tribune pour évoquer ses meilleurs souvenirs au sein de l’équipe. Il a d’ailleurs tenu à remercier Winamax pour tous ces moments clés de sa carrière. Normalement, une séparation de ce genre est suivie de l’annonce de la retraite définitive du joueur. Lorsqu’ils ont appris la fin du contrat avec Sylvain Loosli et Winamax, les fans redoutaient donc la disparition de celui-ci du circuit professionnel. Heureusement, le finaliste des WSOP les a rapidement rassurés en affirmant qu’il allait continuer à jouer. C’est donc un nouveau chapitre qui s’ouvre pour le joueur.

6 ans de collaboration

L’histoire d’amour entre Winamax et Sylvain Looslie a commencé en juillet 2013. Le joueur venait juste de signer une excellente performance lors des WSOP. Il avait terminé 4e de la finale du Main Event ce qui lui a permis d’empocher 2,79 millions de dollars au passage. Il a ensuite enchainé les succès sous les couleurs de la room notamment à Barcelone et Dublin. Aujourd’hui, il avance désormais seul. À noter toutefois que certaines rumeurs circulent sur une potentielle collaboration avec un autre opérateur. PartyPoker aurait en effet approché le Français. Pour le moment, cependant, aucune des deux parties n’a fait de déclaration officielle.

Ole Shemion effectue un doublé de victoires en une journée

Le joueur de poker professionnel Ole Schemion a encore brillé durant le week-end du 12 octobre. Il a pris part au Sunday Supersonic sur PokerStars, un event qui a rassemblé 137 entrants. Grâce à une performance exceptionnelle, il est parvenu à s’imposer pour empocher 29 212 dollars. Il s’est retrouvé face à son compatriote Benjamin Rolle en head’s up. Il a ensuite enchainé avec une deuxième victoire sur le Warm-up à 1 050 dollars. Cette fois-ci, il a éliminé Aliaksei Boika en finale pour décrocher 30 225 dollars.

Premier succès facile

Le joueur de poker allemand Ole Schemion enchaine les bons résultats cette année. Chaque semaine, il fait parler de lui avec un nouveau gain. Durant le week-end du 12 octobre, le vainqueur du Partouche Poker Tour a encore frappé avec deux succès consécutifs sur PokerStars. Il a d’abord pris part au Sunday Supersonic, le rendez-vous dominical des fidèles de la salle au pique rouge. Le tournoi a réuni 137 entrants pour un prizepool de 139 172 dollars. Le buy-in était fixé à 1 050 dollars. Grâce à une performance impeccable, il a atteint la table finale sans difficulté. Il a ensuite poussé jusqu’au head’s up avant de terminer au sommet du classement. Il est reparti avec 29 212 dollars en poche.

Un week-end réussi

Fort de ce premier succès, Ole Schemion a enchainé avec le Warm-up à 1 050 dollars. Cette fois-ci, 144 entrants ont été comptabilisés pour une cagnotte de 144 000 dollars. 9 joueurs ont réussi à atteindre la table finale. Viktor Ustimov est ensuite le premier à l’avoir quittée avec 4 250 dollars en poche. Il sera suivi rapidement par girafganger7, iamivar, Alex Papazian, cartoon2387 et edudrake1987. Ils ont respectivement gagné 5 157 dollars, 6 640 dollars, 8 548 dollars, 11 004 dollars et 14 166 dollars. Après une belle performance, Dario Sammartino les a rejoints à la troisième place. Il est reparti avec 18 237 dollars. Le duel final s’est joué quant à lui entre Ole Schemion et un vainqueur EPT, Aliaksei Boika. La bataille a été rude, mais l’Allemand a cependant réussi à garder son calme et à prendre l’ascendant sur son adversaire. Cette deuxième victoire lui a permis d’empocher 30 225 dollars et de boucler un nouveau week-end de qualité.